Artiste de la semaine #4 : Ala.ni, diva mystérieuse

Papadam…papadam…un petit air fredonnant tiré de  » Old fashionned kiss  » , le son qui nous a fait découvrir Ala.Ni, sur Radio Nova.

 Ala.ni © Patrick Fouque

Ala.ni © Patrick Fouque

 

Son premier album fraîchement sorti, « You and I »  est une ode  à l’amour :  un air jazzy et une voix terriblement mystérieuse dont on tombe très vite amoureuse.  Il faut dire qu’elle a fait ses armes auprès de Mary J. Blige ou Blur en tant que choriste avant de se décider à se lancer en solo. Des premiers EPs sortis en 2014 et 2015, au fil des saisons, pour nous mettre en bouche.

Ala.Ni est une chanteuse humble, loin des paillettes et des carrés VIP, sa musique se découvre au détour d’un concert live secret. Ala.ni est Londonienne mais vit depuis quelques temps à Paris où elle choisit ses prestations dans des lieux de qualité pour que sa musique soit une vraie surprise, un petit bijou à écouter et garder pour soi. Une voix envoutante et suave,  des clips souvent en noir et blanc et un sourire à l’image de ses musiques douces et complètement intemporelles. Ses dreadslocks lui procure un charme fou et un charisme à en faire pâlir Ella Fitgerald.

Pas de concert prévus dans l’Ouest, en attendant filez acheter son album sorti en janvier suivez là sur Facebook !

 

Laisser le premier smoothie-taire !