Artiste de la semaine #5 : Yael Naim, hypnotique

Est-ce bien utile de présenter Yael Naim ? Cette artiste franco-israélienne, a un style bien à elle. Pas vraiment folk, pas pop, il y a un vrai mélange rythmique mais unique. Pourrait-on parler de style naïmesque ? Ou naïmique ? Oui je m’égare un peu… En tout cas, Yael a ce pouvoir hypnotique sur moi.

101712-yaelnaim_isabellechapuis

Loïc l’avait déjà vu en concert il y a quelques années, et était déjà tombé sous le charme. Sa voix est reconnaissable parmi les autres, une puissance vocale qui fait souvent mouiller nos yeux. Cela n’a pas raté lors du dernier concert d’Europe 1 au Zénith de Nantes. Des frissons comme toujours, lorsqu’on la entendu en piano-voix. avec l’une des chansons tirée de son dernier album Older disponible en version deluxe à la Fnac. Cet album est magique, rythmique, à l’image du titre  » Walk Until »,  et profond  aussi,  comme si on arrêtait le temps. Une maturité grandissante et de l’émotion, toujours. J’ai découvert  » Dream in my Head  » qui m’a littéralement mis le blues, mais dans le bon sens hein… David Donatien, son compagnon et acolyte, avec qui elle a toujours collaboré  (pour New Soul notamment), a co-composé 4 chansons de ce nouvel album sorti il y a 1 an. Une première, car d’habitude Yael Naïm écrit et compose en solo.

 

Un album plein de surprises (et non, je ne vous dirai rien) mais si vous voulez vraiment en savoir plus, écoutez  » Coward ». Je suis vraiment fan de cette artiste, depuis toujours d’ailleurs, et pas étonnant qu’elle ai remporté son deuxième titre de l’artiste interprète féminine (Victoires de la Musique) cette année !

Concert chez nos voisins d’Angers le 2 avril prochain (Le Quai)

 

 

 

Laisser le premier smoothie-taire !